Comprendre le rendement lumineux des LED et comment éviter d'être induit en erreur par de fausses allégations de puissance

Nous avons constaté une tendance inquiétante dans l'éclairage de croissance à LED qui tourne autour de la promotion d'une puissance de lampe fausse et trompeuse. Ceci est important pour les cultivateurs d'intérieur car la quantité de lumière photosynthétique produite par une lampe est limitée par la quantité de puissance que l'unité tire du mur. Des niveaux de rendement lumineux inférieurs affecteront le rendement, la puissance et les profils de saveur des cultures.

Voici un exemple d'un des nombreux produits annoncés en ligne avec une allégation trompeuse de puissance totale. Nous avons encerclé la puissance revendiquée, et dans la description du produit l'admission de la puissance réelle qui n'est pas toujours très évidente à repérer.
 

Publicité avec des allégations trompeuses

Sa puissance réelle est de 330 watts. Cependant, il était annoncé comme une lampe de croissance de 1200 watts. Il s'agit d'une inflation de 300 % de la production lumineuse réelle, ce qui est très trompeur.

Les diodes LED produisent de l'énergie lumineuse visible en lumens ou en flux lumineux. Chaque diode reçoit une tension d'entrée qui est distribuée aux diodes en tant que partie de la puissance totale que l'unité tire du mur. Chaque lumière LED est limitée à une consommation murale maximale spécifique basée sur la tension fournie au pilote / à l'unité d'alimentation. Il varie légèrement si la lumière est câblée pour accepter 110/220/277 volts. Mais la variance est faible par rapport à la consommation électrique murale de la puissance des lampes.

De nombreux produits avec des allégations de puissance gonflée manquent également d'informations sur le rendement lumineux photosynthétique. La quantité totale de lumière photosynthétique créée est mesurée dans un laboratoire à l'aide d'une machine appelée sphère d'intégration. La sphère mesure le flux lumineux total qui peut être traduit en flux photonique photosynthétique ou PPF. Presque tous les fabricants ou luminaires dans le monde possèdent une sphère d'intégration, et afin d'obtenir des cotes de sécurité UL ou ETL, ces produits sont également envoyés à des laboratoires tiers qui utilisent une sphère pour tester le rendement lumineux total par rapport à l'énergie consommée. Nous suggérons aux consommateurs qui achètent un éclairage LED pour la culture en intérieur de demander au fournisseur combien de PPF la lumière produit. Il s'agit d'informations importantes nécessaires pour effectuer des comparaisons côte à côte entre les lampes de culture. Il y a beaucoup de variables à considérer lors de l'achat d'une lampe de culture, mais au minimum, la quantité totale de watts consommés par la lumière (puissance absorbée au mur) et la quantité totale de lumière photosynthétique (PPF) créée sont importantes.

Un test facile pour les LED vérifiant les watts réels utilisés consiste à acheter un produit comme le Kill A Watt. Branchez simplement la lumière dans le compteur Kill A Watt et il affichera plusieurs variables de puissance et de consommation d'énergie, y compris les watts tirés du mur. La lumière annoncée ci-dessus montrerait théoriquement une puissance absorbée de 330 watts. En supposant que cette affirmation soit vraie. Ceux-ci peuvent être achetés pour moins de 20 $ en ligne.

 

Compteur de puissance Kill A Watt

 

Les cultivateurs d'intérieur bénéficieront de comparaisons plus véridiques lorsqu'ils décideront d'acheter des lampes de culture à LED afin de maximiser le succès de leurs cultures.

 


2 commentaires

  • Great article. Though I’m having trouble finding a light that says 1200w with an actual 330 draw from the wall. That’s impressive! The consumer is drawn towards higher numbers. What companies put in small print is the advertised watts is actually a label. So 1200watt is just calling it “series” 1200watt, and then they like to say it will “replace” a 900 hops light. False. Also, if you purchase a light from say Amazon, and or a retailer, it’s best to buy from stores that let you return products for free. I personally have bought, opened, and returned 3 L.E.D lights. It’s all about putting the power back in the consumers hands. I have found that, the more expensive you go, the less of a inflation between the advertised wattage and actual power draw. But, I have see some cheap lights with 1200watt name and 235 actual power draw. But that’s just one measurement.

    Basics
  • Your information is pertinent; however, if the lights have already been purchased and in use, (as are mine) how is a buyer suppose to be able to purchase, what appears to be a powerful light with low “in wall draw” before a purchase? It’s sort of like the horse has already left the barn. And, how does one know what light you mention can be purchased for $20??

    Marcia Porter

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

×
Revoir